L’assurance habitation est-elle obligatoire pour un locataire ?

Vous allez bientôt louer un bien immobilier comme résidence principale. Comme c’est la première fois que vous vous lancez dans ce genre de projet, vous ne savez pas quelles sont les formalités que vous devez respecter. Effectivement, vous ne savez pas si vous devez ou non souscrire à une assurance habitation. Grâce à notre guide, vous allez découvrir si vous devez ou non souscrire à une assurance habitation et ce que couvre cette assurance.

L’assurance habitation est obligatoire pour un locataire

En tant que locataire d’un bien immobilier, vous êtes soumis à l’obligation d’assurance. De ce fait, quand vous allez emménager dans un appartement ou une maison meublé ou non, vous devez impérativement souscrire à une assurance habitation. Vous devez d’ailleurs remettre à votre propriétaire l’attestation d’assurance à la signature du contrat de bail ou au plus tard à la remise des clefs du logement. Et chaque année, vous aurez à lui fournir cette attestation à sa demande. Sans cette assurance, le contrat de bail peut ne pas être conclu ou peut être résilié. Cette assurance est souscrite afin d’indemniser le propriétaire en cas de sinistre. Il est toutefois important de souligner que l’obligation d’assurance ne s’applique pas à vous si vous louez pour un logement de fonction ou pour une location saisonnière. En revanche, vous devez indemniser le propriétaire si vous avez endommagé le logement pendant son occupation.

L’assurance habitation contre les risques locatifs pour le locataire

Comme nous l’avons dit plus haut, en tant que locataire, vous êtes soumis à l’obligation d’assurance. Cette obligation légale vous oblige à souscrire au mois à une assurance habitation contre les risques locatifs. Grâce à cette assurance, vous pourrez être couvert pour les sinistres pour lesquels votre responsabilité peut être engagée. L’assurance habitation contre les risques locatifs vous protège ainsi contre les risques communs qui sont :

  • L’incendie.
  • Le dégât des eaux.
  • L’explosion.

L’assurance habitation contre les risques locatifs ne s’applique cependant que pour les dégâts sur le bien immobilier que vous occupez. De ce fait, elle ne va indemniser que son propriétaire. Dans le cas où vos équipements et vos biens personnels sont endommagés par le sinistre, vous ne bénéficierez pas d’une couverture. De même, elle ne prend pas en charge les dommages corporels et/ou matériels que le sinistre a causés à autrui.

L’assurance multirisque, l’assurance habitation complémentaire pour un locataire

Pour profiter d’une bonne couverture quand vous louez un logement, il est recommandé de souscrire à une assurance complémentaire. L’assurance multirisque habitation est recommandée dans ce cas. En effet, elle va compléter l’assurance habitation obligatoire avec ses garanties. Elle peut effectivement proposer une garantie recours des voisins et tiers en plus de la garantie responsabilité civile locative. Elle vous indemnise également en cas de cambriolage, de catastrophes technologiques ou naturelles ou encore en cas de bris de glace.

Le coût d’une assurance habitation

Le prix à payer pour souscrire à une assurance habitation pour le locataire est très varié. En effet, la compagnie d’assurance va étudier plusieurs éléments avant de vous proposer un prix. Il peut s’agir du type de bien que vous occupez, de la nature de la location, de la localisation du bien ainsi que des garanties demandées. Les équipements ainsi que la superficie du bien immobilier vont aussi avoir un impact sur le prix de votre assurance. Sans oublier que votre profil peut aussi impacter le coût de votre assurance habitation. En moyenne, une assurance habitation coûte 125 € /an pour une location à nue contre 104 € / an pour une location meublée. Mais si vous êtes un étudiant, ce prix n’excède pas les 100 € /an.